La partition n° 29

Chers confrères,

Voici la fin de l’année pour un bilan aussi en demi-teinte qu’hétérogène.

Comme beaucoup de branches du commerce indépendant, nous souffrons. Peut-être plus en Ile de France qu’en province. Peut-être plus pour les généralistes que pour le piano. Mais rien de triomphant nulle part. Faut-il s’habituer ? Je ne pense pas. Mais s’adapter sûrement !

 Le piano acoustique en baisse dans une société qui se cultive moins, et qui mesure sans cesse l’épaisseur de ses murs. L’ombre de grands sites étrangers qui pèsent encore, sans doute, sur les achats de Noël et profitent à présent, dans certaines régions, de la rareté des points de vente.

Lire la suite de cet édito et le bulletin de la Chambre Syndicale CSMM bulletin 29

Lu pour vous dans le mensuel « travail sécurité » N° 750 – Mai 2014 : Lutherie Guitare Hérault

« Des Français qui fabriquent des guitares, ça faisait sourire ! », se souvient Michel Lâg-Chavarria, fondateur et directeur actuel de l’entreprise Lâg guitars. Pourtant, dans le sillage des marques de légende telles Fender ou Gibson, le luthier français occupe aujourd’hui une place de choix parmi les références mondiales, tant pour les guitares électriques que pour les modèles acoustiques.

Bien du chemin a été parcouru depuis la création de l’entreprise en 1978 et ses débuts dans le petit atelier de lutherie de la rue Lagane, à Toulouse. En témoigne le bureau du fondateur dont les murs sont couverts de photos d’artistes de toutes nationalités se produisant avec une guitare de la marque (-M-, Keziah Jones, Yael Naïm, Michael Jones …). C’est aujourd’hui à Bédarieux, dans l’Hérault, qu’est installée l’entreprise. L’atelier est dédié aux petites séries pour les guitares électriques, aux modèles haut de gamme et aux guitares sur mesure pour les acoustiques. Le groupe Algam, dont Lâg est une division, a ouvert trois usines en Chine pour produire les grandes séries, dont l’une est entièrement dédiée à la marque occitane.

A Bédarieux, l’entreprise emploie quatorze salariés. Le travail est méticuleux : les mains rabotent, poncent, vernissent … les yeux scrutent, détaillent la surface … les oreilles auscultent, détectent les réglages à affiner. Tous les sens sont sollicités pour fabriquer une guitare.

Pour lire la suite, découvrez l’article en ligne

Complémentaire santé

La Loi sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013 a créé une couverture complémentaire santé obligatoire pour tous les salariés avec la participation de l’employeur quelle que soit la taille de l’entreprise qui doit être mise en place au 1er janvier 2016.

Dans l’immédiat, seules les entreprises dans lesquelles un délégué syndical a été désigné doivent ouvrir des négociations. Elles ont ainsi jusqu’au 1er janvier 2016 pour négocier sur la complémentaire frais de santé.

Pour toutes les autres, pour le moment, aucune obligation de contractualiser avec un assureur (Mutuelle, Institution de Prévoyance ou Assurance) pour anticiper cette date butoir du 1er janvier 2016.

Le décret du 8 septembre 2014 (Journal Officiel du 10) fixe le socle minimal obligatoire du régime « frais de santé ». Cette couverture minimale permet d’apprécier si le régime éventuellemen existant dans l’entreprise et conforme. Il sera la base de la négociation dans la branche.

S’il n’existe aucune couverture « frais de santé » dans votre entreprise, sachez que les négociations dans la branche CDNA ont commencé à se dérouler. La Fédération Française, membre du GROUPE DES 10/CDNA, vous tiendra informés des avancées des négociations avec les partenaires sociaux sur ce thème. N’hésitez pas à nous consulter si nécessaire.

La partition n° 28

Bonjour à tous,

Conscients de notre besoin de soutien, notre syndicat reste le fidèle allié de la Confédération des Commerçants de France (voir en page 6) dont je suis, vous le savez,  vice-présidente.

A ce titre, nous étions présents à Dijon pour la défense du commerce indépendant, notamment en centre ville.

Notre appartenance au Groupe des Dix nous permet également de rester connecté aux grandes préoccupations du commerce non alimentaire et de nous organiser juridiquement. Sans compter notre participation à l’APCDNA qui assure une partie de  nos finances et nous permet de statuer auprès de nos confrères.

Lire la suite de cet édito et le bulletin de la Chambre Syndicale CSMM bulletin 28

Union Nationale des Métiers d’Art

UNMA_gris

La Chambre Syndicale des métiers de la Musique rejoint en tant membre actif l’Union Nationale des Métiers d’Art.

La création de l’UNMA structure représentative du secteur métiers d’art, de la création à la restauration, répond à une demande de reconnaissance d’un secteur mal identifié dont la représentation dispersée nuit à sa visibilité, réduit sa capacité d’intervention.

L’UNMA, caisse de résonance des difficultés réelles des professionnels et force de proposition s’attachera à faire valoir auprès des pouvoirs publics les dossiers prioritaires dont la prise en compte sera la garantie de la sauvegarde du secteur métiers d’art et de son développement.

Etre la parole unifiée des 217 métiers d’art : Le secteur, dont le périmètre est défini par la nomenclature Dutreuil (217 métiers d’art) est cependant mal identifié, tant au niveau de son image que sur le plan économique, social et statistique.

Union Nationale des Métiers d’Art

www.unma.fr/

Actualité convention collective – SALAIRES MINIMA avril 2014

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

Une nouvelle grille de salaire est entrée en vigueur le 1er avril 2014, voir en rubrique.

  • Vous êtes adhérent, vous recevez directement toutes nos informations et les mises à jour du classeur ou de votre clé USB,
  • Vous n’êtes pas adhérent : la Chambre Syndicale met à votre disposition une clé USB comportant la nouvelle convention collective actualisée au 1er mai 2012 étendue par arrêté publié au JO du 4 janvier 2014 qu’il vous appartiendra de mettre à jour des textes en les téléchargeant soit sur le site de Légifrance   soit à partir de notre rubrique dédiée.

Si vous adhérez, vous recevrez une information régulière sur l’évolution du dialogue social dans la branche et les mises à jour vous seront communiquées directement. Contactez-nous pour connaître les conditions d’adhésion;

 

La partition n° 27

Extrait Edito de Mme Vanina PAOLI, Présidente

« Un premier bilan trimestriel difficile. Beaucoup de perturbations politiques introduisent le doute dans l’esprit de la population. Ce doute maintient une consommation basse et méfiante, y compris sur internet, et des évènements comme les prochaines municipales retardent toute relance.

 De retard en retard, le commerce prend une tournure aléatoire dangereuse et l’absence de soutien des banques contribuent à aggraver tous ces handicaps.

 Nous travaillons au syndicat, nous suivons les dossiers juridiques de nos adhérents, mais aussi ceux qui interpellent les instances qui nous réglementent.

 La concurrence déloyale du para commerce, les inégalités de traitement entre les magasins de la part de nombreux fournisseurs, l’auto-entreprise, les gros sites étrangers, l’absence de marge sur internet, tout ceci malheureusement ne vous mobilise pas assez et vous ne décidez toujours pas de vous protéger suffisamment en vous regroupant…. »

 lire la suite sur CSMM bulletin 27

ACCESSIBILITE DES COMMERCES

Le 1er janvier 2015 tous les commerces, quelle que soit leur taille, devront être accessibles aux personnes handicapées (tout handicap). Si la mise en accessibilité est impossible, le commerçant doit avoir demandé et obtenu une dérogation. À défaut, le commerçant est passible de sanctions pénales.

Dans le cadre du groupe de travail « Regards croisés sur… », nous avons réussi à faire adopter certains assouplissements pour la délivrance des dérogations par les CCDSA (Commissions consultatives départementales de sécurité et d’accessibilité), notamment sur la largeur des allées dans les magasins (possibilité d’une largeur inférieure à 1,40 m dès lors qu’une aire de retournement est prévue tous les 6 mètres) et la possibilité, en dernier ressort, d’installer une rampe amovible pour permettre l’accès au point de vente.

CdCF-accessibilite-des-commerces-fiche-technique-19-mars-2014-2-pages

Soutien aux entreprises

Le Conseil Supérieur de l’ordre des Experts-Comptables (CSOEC) en collaboration avec les pouvoirs publics a réalisé un guide présentant les principaux dispositifs de soutien aux entreprises.
Ce vade-mecum a pour objectif de permettre à chaque professionnel de l’expertise comptable d’identifier, de conseiller et d’orienter au mieux les dirigeants souhaitant solliciter un dispositif d’aide.

Lire la suite:
SOUTIEN AUX ENTREPRISES fiches OEC

La partition n° 26

Nous vous invitons à lire le dernier bulletin de la Chambre Syndicale adressé à ses membres.

« Chers confrères,

Laissez-vous tenter par un 2014 flamboyant !

Dans nos échoppes de proximité, et tandis que des lois épaisses comme des club-sandwiches, font de nous leurs jouets, espérons que tous nos autres confrères nous rejoindront pour lutter contre l’aberration de ces couches successives, aussi indigestes que celles des charges, des impôts et des feuilles de paie…. »   Lire la suite